Passer son permis plaisance

permis plaisance

Le permis plaisance est obligatoire pour conduire des bateaux équipés de moteurs de plus de 6 CV. Ce n’est pas le cas pour les voiliers, même motorisés, sauf pour la navigation sur fleuves et rivières.

 

L’intérêt des permis merpermis plaisance 2

Le permis bateau permet de louer un jet-ski ou une embarcation, sur le lieu de ses vacances. Il peut-être demandé par un loueur de voiliers, ou par un assureur dans le cas d’une acquisition. Par l’apprentissage du « code de la mer », il vous ouvre les portes d’une navigation plus sécuritaire. De nombreux sites proposent des tests gratuits pour s’entraîner avant l’examen.

 

Le permis côtier

Il existe deux permis eaux maritimes et deux autres pour les plans d’eau intérieurs, destinés à la connaissance spécifique des règles et du balisage des fleuves et rivières. Accessible aux plus de 16 ans munis d’un certificat médical, il permet la navigation de jour comme de nuit jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri, sans limitation de puissance.

 

L’extension hauturière

Pour ne plus avoir de limite de distance, il faut s’atteler à l’extension hauturière. La formation au permis côtier aborde le balisage, les signaux, les règles de route, les feux et marques de navires, la sécurité, et comporte une initiation à l’utilisation d’une radio VHF, désormais possible moyennant une licence d’exploitation. Le travail sur cartes et le calcul de marées sont au programme de l’extension hauturière.

 

permis plaisance 3S’inscrire à une école

Les « bateaux-écoles » proposent des formules autour de 300 €, avec une formation théorique en e-learning ou en cours collectif, et une formation pratique de quelques heures, par binôme le plus souvent. Les timbres fiscaux s’élèvent à 70 € pour la délivrance du 1er permis et à 38 € par passage d’examen.

 

L’examen

L’épreuve, d’une durée d’environ 30 minutes, est un QCM de 30 questions, pour lequel il ne faut pas faire plus de 5 fautes. La conduite fait l’objet d’un contrôle continu, matérialisé dans un livret d’apprentissage. Pour l’extension hauturière, l’épreuve dure 1 h 30 et se compose d’un travail sur carte marine, d’un calcul de marée et de questions complémentaires sur la météo, les aides électroniques et la réglementation.

 

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées