Les Pilotes de la Gironde

 

 

 

Les 1500 navires qui chaque année remontent l’estuaire de la Gironde vers le port de Bordeaux sont guidés et manœuvrés par les pilotespilote gironde maritimes.

Pas un bateau de plus de 50 mètres de long ne navigue dans l’estuaire de la Gironde sans qu’un pilote de la Gironde ne monte à bord afin d’en guider la manœuvre. « Nous apportons nos conseils et notre connaissance de l’estuaire au Capitaine qui reste seul maître à bord », explique Christophe Reux, président de ce syndicat professionnel qui assure un service public d’intérêt général. De précieux conseils pour évoluer dans un environnement maritime dangereux — en raison des courants, des bancs de sable qui se déplacent sans cesse, de la faible profondeur d’eau — qu’ils sont les seuls à maîtriser.

 

1500 navires, 6 ports

pilote gironde1Chaque année, les 45 salariés du syndicat dont 21 pilotes, prennent en charge (à l’entrée comme à la sortie) un peu plus de 1500 navires de toutes tailles, du caboteur d’à peine 70 mètres aux grands paquebots de 300 mètres. Grands voiliers comme le Belem et même navires militaires font également l’objet de toutes leurs attentions. « Nous assurons la sécurité de la navigation dans les ports et dans l’estuaire. Nous participons à la protection des installations portuaires et de l’environnement », explique Christophe Reux. Ils participent également au dynamisme et à l’efficacité économique de la région par la fluidification du trafic maritime. Les 1500 navires transportent du bois, du pétrole, des céréales, des produits chimiques… Ils viennent débarquer leurs cargaisons dans les ports du Verdon, de Pauillac, de Blaye, d’Ambes, de Bassens et de Bordeaux. 8,5 à 9 millions de tonnes de marchandises arrivent ainsi par la mer tous les ans.

 

1 hélicoptère, 3 vedettespilote gironde2

Les pilotes maritimes de la Gironde prennent les navires en charge lorsqu’ils sont encore au large. La station de pilotage est équipée d’un hélicoptère et de trois vedettes. L’hélicoptère effectue près de 600 hélitreuillages par an. Les vedettes prennent le relais lorsque les navires présentent des restrictions d’accès par les airs. Pour leur entrée dans l’estuaire, les plus petits navires (moins de 120 mètres), ne transportant pas de matières dangereuses, sont suivis sur la partie maritime de l’embouchure par assistance RADAR, fournie par un pilote. Une fois dans le chenal, un pilote monte à bord pour mener le navire à bon port.

En savoir plus sur les pilotes de Gironde

http://www.pilotagegironde.com/

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées