Le P’tit train de Saint-Trojan

 

Le P’tit train de Saint-Trojan

Depuis cinquante ans, il traverse le sud de l’île, permettant aux vacanciers de découvrir la côte sauvage et ses kilomètres de sable fin.train saint trojan

Avec 70 000 visiteurs chaque année, le P’tit train de Saint-Trojan est la deuxième destination touristique de l’Ile d’Oléron. Juste derrière le phare de Chassiron qui accueille 120 000 visiteurs. Depuis sa création, la Société du tramway touristique de Saint-Trojan-les-Bains est un acteur majeur de l’économie de l’île. « Le tourisme est une activité très importante sur l’île. Ici, il y a les huîtres et les vacanciers », rappelle François Bargain, gérant de cette Société. Oléron, la plus grande île de la façade atlantique, compte 30 000 résidents à l’année… et accueille près de 300 000 personnes l’été.

 

La même famille depuis 1963

Le P’tit train, c’est une histoire de famille. Il a été créé en 1963 par le grand-père de l’épouse de François Bargain, le Docteur Pol Gala qui l’imaginait tout autant comme un moyen de transport reliant le bourg de Saint-Trojan à la grande côte sauvage que comme une attraction touristique… Il ne s’était pas trompé !

 

train saint trojan112 allers-retours

Cette voie ferrée de 0,60m d’écartement chemine sur 6 km dans le sud de l’île. Elle parcourt une forêt domaniale, longe la Baie de Gatseau et débouche sur les dunes de la côte sauvage et la plage de Maumusson qui offre 5 km de sable fin aux visiteurs. « On ne peut y accéder qu’à pied et par le train », explique François Bargain. Au plus fort de la saison touristique, le P’tit train fait 12 allers-retours par jour sur son unique voie. Il peut transporter jusqu’à 200 passagers qu’il dépose à 10 mètres des plages.

 

Réseau refait à neuftrain saint trojan2

Quand les derniers touristes ont quitté Oléron, après les vacances de la Toussaint, les six salariés de l’entreprise engagent des travaux d’entretien sur les 10 locotracteurs et les 20 voitures. « Nous devons également élaguer les abords de la voie qui traverse la forêt de pins maritimes et de chênes verts. Nous vérifions aussi tout le réseau ferré. Il a été refait à neuf ces 15 dernières années », assure François Bargain. Le P’tit train de Saint-Trojan peu repartir pour cinquante ans…

 

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées