Le confort à bord de votre bateau

confort bord

De manière générale, acquérir un bateau avec un certain standing est un luxe fort heureusement accessible, mais réservé aux particuliers pouvant le faire financer par l’intermédiaire d’un crédit. Le plus souvent, l’achat est davantage un navire de moyen de gamme où le confort est un élément essentiel, et pour lequel les amateurs de plaisance vont devoir apporter un entretien ou des améliorations progressives.

Car si le marché des yachts affiche des équipements de luxe à bord, celui des bateaux de plaisance offre un confort standard, qu'il est bon d'optimiser, afin de se sentir comme chez soi, ou pour répondre à la réglementation maritime de plus en plus exigeante et contraignante dans le cadre d’un achat d’occasion.

Dans ce guide, nous allons nous intéresser aux équipements qui pourront vous apporter tout le confort et le bien-être nécessaire à bord: les systèmes de calcul de consommation d'eau potable et de maintien d'une bonne température ambiance dans la cabine, quelques astuces pour conserver les aliments avec le moins d’énergie possible, ou encore pour profiter d'un éclairage optimal. Nous nous pencherons également sur le confort sur le pont une fois le bateau à quai.

 

L'eau potable à bord, et l'évacuation des eaux usées

Lors d'une navigation sur le littoral ou d'un voyage de plusieurs jours en mer, il est impératif d’avoir connaissance du contenu et de la consommation duconfort bord 1 réservoir d'eau potable à bord de votre bateau. Les interrogations des propriétaires montrent qu’il s’agit aussi bien d’assurer un confort à bord comme de garantir une sécurité optimale. Plusieurs appareils sont disponibles dans le commerce, pour tous les budgets.

Le premier équipement nécessaire à bord est une jauge à eau, pour vous indiquer le niveau d'eau dans le réservoir. A cadran ou à LED, de nombreux modèles sont disponibles à partir de 29 euros environ pour les entrées de gamme. Il est également possible pour les plus bricoleurs d'en fabriquer une, avec un système d'indicateurs lumineux.

A la différence d'une jauge à eau, un compteur permet de calculer votre consommation à bord. Préférez les systèmes volumétriques plus précis, plutôt que les compteurs à plongeurs moins fiables. Pour 150 €, et si vous avez l'âme d'un bricoleur, un compteur volumétrique est aisé à fabriquer et à mettre en place.

Un autre équipement indispensable à bord est un système d'évacuation des eaux noires. C'est un confort pour les passagers, mais également pour les baigneurs autour du voilier. Les solutions ne manquent pas, et vous pourrez choisir selon votre budget et votre convenance des toilettes sèches, plus écologiques et économiques, des réservoirs chimiques portables ou à traitement électrochimique, un système de stockage et de décharges sous pression, ou un réservoir intercalaire. A noter que certains territoires refusent tout rejet dans leurs eaux, à l’image des eaux sous pavillon américain par exemple, où les vannes des bateaux doivent être scellées. Cette réglementation est relativement récente, 20 ans auparavant le rejet des déchets était autorisé à titre de comparaison.

Aussi, avant d’acheter un bateau d’occasion, il peut-être profitable de vérifier ces éléments de confort, selon sa provenance, la marina où il avait son anneau et le lieu où il mouillera.


Maintenir une température idéale

A l'intérieur d'un bateau, la température peu varier en fonction du climat à l'extérieur, et également selon l'agencement de la cabine. Beaucoup de propriétaires cherchent à réguler la température de l'air ambiant : la meilleure solution reste le manche à air, à condition de savoir l'utiliser et l'orienter. Cependant, ce type d'équipement est interdit à bord des voiliers puisqu’il est jugé trop dangereux.

Pour les bateaux plus modernes, il est possible d'installer un groupe électrogène ou des panneaux ouvrants, une sorte de portes-fenêtres plus économiques, isolant les passagers de la chaleur. Ce type d'isolation n'est malheureusement pas adapté pour des climats pluvieux ou trop chaud. Si vous achetez un bateau d’occasion, pensez à demander comment s’effectue le maintient de la température à bord ce sera une interrogation récurrente après l’acquisition…


Cuisiner à bord du bateau

Certains produits alimentaires périssables sont pourtant indispensables, notamment les produits laitiers comme le lait ou le beurre par exemple. Pour une meilleure conservation de certains, privilégiez les poudres quand ce format existe (le lait en poudre par exemple). Là encore, plusieurs solutions se présentent pour maintenir vos produits au frais ; ce sont des équipements de confort à ne pas négliger, surtout si vous entreprenez une longue traversée. Vous pouvez opter pour un groupe frigorifique équipé d'une pompe à eau de mer, bien que cet équipement soit gourmand en énergie (mais c’est une bonne solution). D’ailleurs, afin d'éviter toutes dépenses énergétiques inutiles, il faut s'assurer d'une bonne isolation en évitant les ponts thermiques... Préférez les réfrigérateurs de petites tailles, et des températures moyennement basses : les aliments seront conservés, et le froid préservé avec une moindre consommation d’énergie.

 

confort bord 2A propos de l'éclairage

Toujours dans une optique d'économie d'énergie, il est préférable de choisir un système de luminaire efficace et peu gourmand en énergie. Certaines ampoules à LED assurent un éclairage de qualité, malheureusement ce n'est pas le cas de tous les modèles. Nous vous conseillons de bien vous renseigner en magasin ou sur Internet, afin de prendre connaissance des comparatifs et de choisir la meilleure ampoule, dans la mesure où elle convienne à vos besoins (dans le cas contraire, même la plus économique est un mauvais choix).

Contrairement aux systèmes halogènes, les LED consomment beaucoup moins d'énergie, offrant un éclairage constant et plus étendu. A titre d’illustration, pour 12,3 volts, un spot halogène consommera 22,5 watts contre 4,55 watts pour un système à LED.


Le confort sur le pont

Une fois votre bateau amarré dans un port, le choix de la passerelle qui relie le pont à la terre ferme est très important, c’est une question de sécurité de vos passagers plus que de confort d’ailleurs. Privilégiez un système pliant et souple pour une plus grande facilité d'utilisation. En général, ce matériel est plutôt onéreux mais encore une fois, vous avez la possibilité de construire une passerelle par vos propres moyens.

Sur le pont, il est également recommandé d'être équipé d'un bossoir pivotant, oscillant, télescopique ou encore à gravité, pour hisser le moteur ou l'ancre du bateau. Cet équipement constitue un investissement de 6 000 € en moyenne, mais vous assure un confort indispensable. Si au moment de l’achat du bateau cet équipement faisait défaut, pourquoi ne pas demander à votre conseiller de l’intégrer au prêt, dans la mesure où ce point de confort n’est qu’un petit pourcentage du montant emprunté bien entendu...

Tous ces éléments de confort ne répondent pas seulement à un désir de luxe, c'est aussi une question de réglementation, de sécurité pour les passagers et vous-même. Ce sont des interrogations exprimées très régulièrement après avoir fait l’acquisition d’un bateau, et nous avons pensé qu’il était intéressant que vous les abordiez avant de prendre la mer ! Quoi qu’il en soit, gardez en tête qu’il est possible d'aménager au mieux la cabine et le pont de votre bateau, quel que soit votre budget (la notion de luxe ne vient qu’après…).
 

© Breizh Masters

 

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées