L'archipel de Frioul

 

L’archipel de Frioul, un havre de paix en rade de Marseillefrioul

Face au Vieux-port de Marseille, l’archipel du Frioul, composé des îles de Pomègues, Ratonneau, If et Tiboulen, s’étend sur 200 hectares. Il constitue un des 111 quartiers de la cité phocéenne. Sa position stratégique dans la rade lui a conféré un rôle militaire majeur à travers l’histoire. Tantôt prison d’État, hôpital de quarantaine ou forteresse contre les invasions, l’archipel garde les traces de ces évolutions où postes d’observations, tranchées, batteries, fort militaire, château… jalonnent ces îles situées au cœur d’un Parc Maritime.

Un biotope aujourd’hui protégé

L’action du Conservatoire et des Etudes des Ecosystèmes de Provence/Alpes du Sud (CEEP) permet aujourd’hui d’assurer la préservation des espaces naturels terrestre et marin du Frioul. La flore, compte tenu d’une pluviométrie déficitaire et de vents parfois violents, a dû s’acclimater aux conditions d’aridité. Les plantes « xérophytes » et « halophytes », respectivement adaptées aux milieux secs et salés, peuvent être observées sur l’archipel. On retrouve toutefois les espèces endémiques du littoral provençal (l’Astragale de Marseille, le raisin de mer, la Germandrée purpurine…) et quelques rares pins d’Alep tortueux poussant au ras du sol. Le Frioul, comme les autres îles de Marseille, est un site privilégié pour la reproduction des oiseaux marins méditerranéens. 16 espèces avifaunes dont le Puffin cendré, l’Océanite tempête de Méditerranée, le Monticole bleu…, utilisent les hautes falaises calcaires stratifiées ou les buissons de lentisque et de romarin pour installer leur nid.

frioul 1Nature et histoire

Le Frioul, relié au continent par des navettes quotidiennes, est une destination touristique du littoral provençal prisée, avec plus de 400 000 visiteurs par an. La qualité de la lumière, la transparence de l’eau, la quiétude des lieux en font un site recherché par les touristes. Outre le patrimoine naturel, les visites ne manquent pas sur l’archipel : entre le port de plaisance de plus de 600 places, le château d’If perché sur son îlot calcaire dont les cachots ont été célébrés dans « le comte de Monte-Cristo » d’Alexandre Dumas, le patrimoine historique et militaire, la ferme aquacole installée dans l’ancien port de Pomègues et spécialisée dans l’élevage biologique de Loups et Daurades…

La mer pour tout décor

On y vient aussi pour profiter de la mer, se baigner dans des criques sablonneuses abritées, pêcher sur les plages de sable (la Maison des Pilotes, la calanque de Saint Estève) ou de galets (le Havre de Morgiret, la plage du débarcadère). Le Frioul est apprécié des usagers de la mer. La plaisance, la plongée sous-marine en scaphandre autonome, la pêche sous-marine, la pêche de loisir et la pêche professionnelle des petits métiers y cohabitent. La position géographique du Frioul et son orientation perpendiculaire aux vents dominants que sont le Mistral et le vent d’Est, attire de plus en plus de plaisanciers qui viennent s’ancrer dès les beaux jours, dans les nombreuses criques.

Informations pratiques

  • Pour vous rendre sur l’île : La compagnie Frioul If Express (www.frioul-if-express.com) assure une dizaine de liaison au départ du Vieux Port de Marseille, vers les îles d'If et du Frioul de 6h30 à 20h30. L’embarquement a lieu 1 quai de la fraternité (ex quai des Belges) sur le port de la Canebière.
  • Pour vous rendre à l’embarcadère : En transport en commun: La gare maritime est desservie par de nombreux bus et la ligne de métro M1 (www.rtm.fr). ◦En voiture : Des parkings (Estiennes d'Orves, Charles de Gaulle et Bourse) se trouvent à proximité de l'embarcadère.

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées