Hiverner son bateau

hiverner bateau

La pause hivernale est la période privilégiée pour inspecter son bateau sous toutes ses coutures, et le chouchouter ! Un hivernage soigneux garantit le bon état de son bateau au fil des ans.

 

L’inspection de la coque

Après un grand nettoyage à l’eau douce du pont et de la coque, l’application d’un produit déjaunisseur permet d’éliminer les traces de carburant autour de l’étrave. Après une semaine de séchage, c’est le moment de détecter l’éventuelle présence d’humidité dans la coque. Si des microbulles sont apparentes, un traitement s’impose.

 

Le matériel à déposerhivernage bateau 1

Les éléments déposés pour l’hiver sont les voiles afin de les rincer, les sécher et réparer leurs éventuels points de faiblesse, mais aussi les écoutes, l’annexe, la capote et idéalement les coussins. Les piles des feux ou autres instruments et les appareils électroniques sont enlevés. Les batteries sont débarquées pour être chargées une fois par mois, à moins de brancher un chargeur sur place.

 

Le bateau à la loupe

Les chandeliers et filières, le gréement dormant, l’accastillage, l’étanchéité des capots, l’arbre d’hélice, l’hélice, les safrans, etc., sont autant de points sensibles à inspecter. Le guindeau est rincé et lubrifié. Les winchs et enrouleurs sont démontés et dégraissés. Les fixations des haubans et de l’étai d’enrouleur sont vérifiées en grimpant en haut du mât. Les pompes de cale et des vannes des toilettes, lavabo et cuisine sont contrôlées. De l’antigel est injecté dans tout le système des toilettes et les réservoirs d’eau sont vidangés.

 

hivernage bateau 2Veiller à une bonne ventilation

Pour chasser l’humidité, les planchers sont soulevés pour maintenir les fonds asséchés à l’air libre. Les équipets restent ouverts, les capots à moitié fermés et des déshumidificateurs sont installés. Le réfrigérateur est nettoyé et laissé ouvert. Quant au réservoir à gasoil, il est rempli à ras-bord. Enfin attention aux bâches trop étanches qui favorisent la formation de condensation.

 

La révision annuelle du moteur

Opération souvent déléguée à un professionnel pour optimiser la revente, l’hivernage du moteur suppose un rinçage à l’eau, la vidange, le changement des filtres à huile et carburant, le contrôle des pompes, etc. Les courroies sont détendues et les anodes remplacées en fin d’hivernage. Des cocktails de produits sont utilisés pour débarrasser le moteur des impuretés, et neutraliser les effets toxiques de l’huile et du carburant en stagnation. Autre élément à confier à un professionnel : le radeau de survie, dont la révision est à programmer tous les trois ans.

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées