Enfants à bord

enfant bord

Parés à secourir

Embarquer des enfants à son bord est une responsabilité bien plus lourde que d’inviter des adultes, même novices. Quel que soit leur âge, il faut garder un œil sur eux en permanence.

Si les manœuvres de sécurité en mer sont des compétences à acquérir en priorité, c’est encore plus vrai lorsque des petits trottent sur le pont. Malgré toutes les précautions prises, les enfants sont connus pour être imprévisibles ! Pour les mêmes raisons, se former aux gestes de premiers secours est primordial. Cela participe à un principe à adopter avant même de poser un pied à bord d’un bateau : l’anticipation. Mais mieux vaut être prêt à faire face au pire.

 

L’équipement des enfantsenfant bord2

Pour que la sortie reste un bon souvenir pour les plus jeunes membres de l’équipage, leur équipement doit faire l’objet d’une revue de détails.

Tôt ou tard, les enfants du bord auront faim, soif, peut-être froid, seront fatigués et demanderont quand est-ce qu’on arrive ! Ce qui ne provoque aucune alarme à terre est à prendre au sérieux en mer. La sortie en bateau est donc l’occasion de prévoir un repas qu’ils aiment, facile à manger, de quoi grignoter, et suffisamment d’eau par personne. Ils doivent être chaudement vêtus, avant même que la sensation de froid ne s’installe, ou très bien protégés du soleil et de la chaleur. Les gilets de sauvetage doivent être à la taille de chaque enfant et correctement capelés. Au même titre que les autres équipiers, les enfants doivent porter des chaussures fermées. L’idéal est d’amarrer à un vêtement les lunettes de soleil et le chapeau.

 

L’apprentissage de l’autonomie

Responsabiliser les enfants à leur propre sécurité est une bonne habitude à leur faire prendre, avec douceur et pédagogie.

Il y a les partisans des filets de sécurité, et les autres. Il y a aussi de nouveaux matériels comme les bracelets électroniques qui déclenchent une alarme en cas de chute dans l’eau. Tout ceci peut rassurer mais il est important que les enfants s’approprient le bateau, apprennent à se déplacer et observent quelques règles faciles à comprendre en fonction de leur âge. Les inviter à se déplacer avec une main pour eux et une main pour le bateau jusqu’à l’avant, leur faire adopter la position quatre pattes en cas de déséquilibre, leur apprendre à repérer les obstacles du pont, exiger qu’à bord d’un voilier ils empruntent la descente en marche arrière, etc., sont autant d’étapes qui les mèneront vers l’autonomie.

 

enfant bord1L’adaptation de la navigation

Adapter la navigation au public qui est à bord est autant une question de courtoisie que de sécurité.

Les parents qui emmènent leurs enfants à bord ont envie de leur communiquer leur passion pour la mer et la navigation. Si les premières sorties déclenchent l’enthousiasme, c’est gagné pour la suite ! Première précaution : choisir des journées clémentes pour éviter toutes sortes de tensions liées aux conditions musclées de vent et de mer. D’une durée de deux heures maximum avant un arrêt, ces premières navigations privilégient la découverte dans des conditions optimales. Il ne faut pas sous-estimer le stress de la surveillance des enfants : les parents doivent aussi s’habituer progressivement à gérer ce paramètre en plus des autres. Et si le mal de mer vient jouer les trouble-fêtes, plusieurs remèdes atténuent les symptômes. A voir en pharmacie.

 

Participation et intéressement

Bateau moteur ou voilier, il se passe plein de choses passionnantes sur un navire !

Rien de plus facile que de garder un œil sur les enfants pour les adultes qui prennent le temps de leur transmettre leur savoir. Apprendre à effectuer les bons nœuds, découvrir les sensations à la barre, régler une voile, pêcher : tout est bon pour les intéresser et les faire participer ! Le maniement du winch ou de la ligne de traîne sont réservés aux plus grands ; à chacun de s’adapter aux enfants présents. Les plus jeunes préfèrent souvent l’intérieur de la cabane flottante : il ne faut pas les oublier à chaque changement de bord lorsque le bateau gîte ! Enfin, qui dit activités manuelles, dit trousse de pharmacie ! Accessible et actualisée, la pharmacie du bord peut être composée avec l’aide d’un pharmacien.

 

© Ouest Reporters

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées