Cérémonie du prix 2017

 

 

Le Crédit Maritime a remis le 18 Janvier 2017, pour la quatorzième année consécutive, son prix de la Dynamique de la Pêche et des Cultures Marines, lors de la 24ème manifestation du Prix National de la Dynamique Agricole du Réseau Banque Populaire.

 

La cérémonie s’est tenue au Siège du Groupe BPCE à Paris en présence de 250 invités, lauréats, personnalités du monde agricole et de la pêche et de Monsieur Luc Blin, Président de la Société Centrale des CaissesdeCrédit Maritime Mutuel.

 

Le dossier primé a été présenté par la Caisse Régionale de CREDIT MARITIME BRETAGNE-NORMANDIE,
Agence de SAINT-MALO

 

pdap 2016   photo officielle  luc blin et r. grzyb 01 2017

La photo «officielle» de notre lauréat avec le trophée et le diplôme et de Monsieur Luc BLIN, Président de la SOCIETE CENTRALE DES CAISSES DE CREDIT MARITIME

 

Polonais arrivé en France en 1989, Radoslaw Grzyb rencontre la pêche grâce à un ami qui lui demande de le remplacer sur un bateau de Pêche !  Il s’initie à la pêche en mer durant 2 ans en tant que matelot et progresse ensuite durant 8 ans dans l’Armement Escoffier.

L’envie de devenir son propre patron se fait forte, il passe son diplôme de capitaine et acquiert ensuite son premier bateau en 2000 grâce au Crédit Maritime. Fin 2005, il le remplace par un caseyeur-fileyeur neuf de 10,50 m, spécialisé dans la pêche d’araignées, de tourteaux et de homards.

En 2011, il acquiert un bâtiment de 220 m² à Saint Malo, puis en 2013 un second bateau de 10,20 m spécialisé dans la pêche de bulots, seiches et coquilles Saint-Jacques et enfin, en 2016, un second entrepôt de 300 m² avec compartiment de congélation.

Ses projets ne s’arrêteront pas là puisque l’acquisition d’un 3ème bateau est déjà envisagée, tout comme la vente en direct et la transmission future à son fils. « Gros » travailleur de 70 heures en 6 jours de travail par semaine, il ne prend que 3 semaines de congés par an, et emploie 5 matelots.

Notre Jury a apprécié cette très belle intégration tout comme cette belle aventure entrepreneuriale.

 

Il a mis les voiles de la réussite vers la Bretagne

 

pdap2016   photo l. blin et r. grzyb interview par a. massenet 01 2017

Monsieur Radoslaw GRZYB interviewé par la journaliste Ariane MASSENET

 

Rien ne prédestinait Radoslaw GRZYB à devenir marin en Bretagne. Polonais et menuisier, la mer est venue à lui sur un coup de tête. Aujourd’hui il fait partie des capitaines emblématiques de SAINT-MALO.

A 18 ans, en 1989, Radoslaw GRZYB décide de quitter sa Pologne natale pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Habitué aux grandes plaines de son pays, celui que l’on surnomme aujourd’hui Radek, hésite entre la montagne et la mer. Les courants le porteront à SAINT-MALO sur les côtes bretonnes. De ce coup de tête courageux s’ensuit un deuxième qui ne l’est pas moins. Menuisier de formation, il devient matelot. Pas banal comme reconversion, pour quelqu’un qui avait vu la mer une unique fois avant d’entamer son périple vers la FRANCE !

Après dix années passées à relever les casiers pour les autres, Radek entreprend toutes les démarches nécessaires pour devenir capitaine. Les débuts ne sont pas simples. « Marin pêcheur » et « Patron pêcheur », un seul mot change parfois beaucoup de choses. Sans compter ses heures, Radoslaw GRZYB arrive petit à petit à pouvoir acheter un nouveau bateau. Avec Inès-Thomas, le bateau au nom de ses enfants, les affaires décollent. Homards et araignées de mer rentrent tranquillement dans les casiers.

Certains auraient pu se contenter de la situation, mais Radek n’est pas fait de ce bois-là ! Il profit d’une bonne opportunité pour acheter en 2013 un deuxième bateau et des licences de pêche aux bulots et aux coquilles Saint-Jacques. Toutes les personnes en dehors du milieu de la pêche miseraient sur les nobles coquilles plutôt que sur de drôles d’escargots. Erreur : les bulots ont le vent en poupe et sont peu pêchés à SAINT-MALO !

Ceux que l’on associe si bien avec de la mayonnaise sont tellement dans l’air du temps en FRANCE et en CHINE (oui, oui en CHINE) que le pêcheur a décidé d’investir dans un troisième bateau dédié à 100 % au bulot. Avec ce projet, Radek ne manquera pas de boulot ! 

 

Imprimer Envoyer
Guides mer et littoral
Tous nos sites
Découvrez notre site dédié à la retraite des pros
Retrouvez les horaires de marées